Imposición: La higiene femenina tasada como el tabaco en la UE – VoxEurop (español)

El Gobierno español ha anunciado que pretende bajar el IVA de las compresas y tampones en los presupuestos de 2019. La ley europea permite desde 2007 reducir la conocida como tasa del tampón, aunque países como Hungría, Suecia y Dinamarca siguen imponiendo una tasa general a estos productos.


This is a companion discussion topic for the original entry at https://voxeurop.eu/es/2019/tampones-5123513

Populist nonsense has to be avoided. In fact there should only be a single VAT rate, for all products. The campaign misrepresents VAT standard rate as a luxury tax.

1 Like

Autrefois, les femmes utilisaient des serviettes en tissu : je ne vous raconte pas le nettoyage que cela demandait, ni le temps que cela prenait. En France “les protections périodiques” (comme on les appelait pudiquement), celles que l’on jetait, sont apparues, il me semble, dans les années 1970/… et dans les pharmacies. Cela coûtait cher. Puis ces serviettes hygiéniques jetables sont arrivées dans les grands magasins : de moins bonne qualité, elles étaient d’un prix abordables. Je me suis toujours demandée pourquoi, mais je ne connaissais pas le processus de fabrication, ni le trajet pour arriver jusqu’aux consommatrices… Ce qui m’a éclairé dans l’idée d’abus, c’est qu’il y a quelques années, on a appris que les rasoirs pour les hommes coûtaient peu cher, alors que les mêmes, vendus pour “se faire les jambes” dans les rayons femmes coûtaient bien plus ! Il en va de même pour les vêtements mixtes : un maillot acheté au rayon “homme” et celui acheté au rayon “femme” n’ont pas le même prix de bases ! comme si le style ou le décor était plus sophistiqués et mieux finis pour les femmes ! Il y a longtemps que j’achète mes T-shirts ou mes sweet-shirts au rayon “hommes” parce qu’ils sont mieux finis, plus solides et moins chers ! Il y a “une économie féminine” visiblement dont les euroépennes (et peut-être les autres femmes) font les frais… :frowning: